Pensez à imprimer cette page, afin de la lire ou la relire plus aisément. Avec Netscape, vous pouvez cliquer sur cette icone. Si vous utilisez un autre navigateur, utilisez sa commande d'impression.COCNet

QUEL LOGICIEL ?

Quelques règles

Adapté ou spécifique ?

Six logiciels En savoir plus

En parler

Lexique

Le progiciel de consultation idéal est un thème récurrent. Listesnof en témoigne, comme l'ensemble des listes et forums Internet consacrés aux questions médicales.

Quelques règles

- Définir vos besoins. Qu'attendez vous de cet outil?

- Lister les produits disponibles correspondants. Réunir les documentations. Acquérir les termes informatiques les plus usités. Consulter les confrères déjà informatisés, les clubs informatiques, les associations d'utilisateurs, et les sites Internet dédiés.

- Opter pour un maniement d'apparence aisée. Privilégier la rapidité (compter les clics pour une fonction donnée, éviter les copiés-collés).

- Demander une démonstration. Eventuellement plusieurs, si des points restent obscurs. Installer une version de démonstration pour la tester en situation d'exercice réel.

- Tester agenda, consultation, courrier et comptabilité.

- Evaluer les possibilités d'implémentation des images, systèmes experts, bases de données médicamenteuses, fonctions d'alarme et de rappel, appareils de mesure et module de télétransmission.

- Contrôler la qualité du service après vente : hot-line, télémaintenance, suivi et corrections des bugs, mises à jour.

- Vérifier la solidité de la société de service informatique éditrice: ancienneté, nombre d'utilisateurs, CA.

- S'assurer des possibilités de transfert de vos données vers un nouvel équipement et constater le dépôt du code source auprès d'une structure reconnue, la pérennité d'une entreprise, comme de vos choix, n'étant jamais acquise.

- Demander un devis tenant compte de la configuration souhaitée, en nombre de postes et options. L’étudier attentivement ; les comparaisons sont malaisées, les formules proposées n'incluant pas les mêmes services.

RETOUR

Adapté ou spécifique ?

Vous opterez pour un produit spécifique à l'ophtalmologie, ou pour une programmation généraliste déclinée dans notre spécialité. Ces logiciels adaptés présentent des avantages: entreprises souvent plus importantes, marché étendu, et prix inférieur. Mais, avec plus de 250 logiciels médicaux en présence, et une informatisation professionnelle encore en devenir, la concurrence reste rude (rachat récent de Medigest par Cegedim). Nul ne peut aujourd'hui préjuger de l'avenir d'une société informatique même bien implantée. De plus, certains de ces progiciels se prêtent mal à une transcription ophtalmologique, souffrant d'une mauvaise ergonomie liée au rajout de fonctions supplémentaires, imposées par nos données chiffrées spécifiques.

Cependant, quelque soit votre choix logiciel, l'importance de ces données chiffrées réduisant les manipulations de saisie, l'outil informatique convient particulièrement au cadre ophtalmologique. Conforme à vos besoins, il apportera un gain de temps dont bénéficiera le patient.

Six logiciels spécialement développés à l'intention des ophtalmologistes

Trois font à présent figure de référence pour la spécialité. Ils évoluent depuis plusieurs années et sont déjà riches de centaines d'utilisateurs. Leurs versions successives ont été régulièrement améliorées.

Les autres sont apparus plus récemment. Ils n'ont pas l'atout de l'expérience, mais sont plus malléables. Ils offrent parfois un concept ergonomique novateur ou des fonctions inédites.

L'absence de version Mac Intosh est une lacune commune aux 6 progiciels, mais l'un d'entre eux nous promet une solution.

1984 Oplus (ALOR)

Le premier. Solide, soutenu par une association d'utilisateurs importante et active (l'AUO). L'usage du système d'exploitation (OS) LINUX en fait un outil original dans le monde des logiciels dédiés, mais impose l'achat de l'OS en sus du progiciel. Cet OS spécifique confère ses qualités au produit: très stable, avec une présentation écran s'apparentant aux fiches papier, ne fonctionnant qu'en raccourcis-clavier (plus rapides), permettant l'ajout de moniteurs et de claviers sur la même unité centrale (un sur le bureau et l'autre sur la table d'examen), et la consultation simultanée de la même fiche sur plusieurs postes. Un apprentissage est cependant nécessaire afin d'acquérir l'automatisme des raccourcis, et l'interface graphique dépouillée fera parfois préférer une conception écran plus stimulante.

1990 Ophtix (OPHTEL)

Ce logiciel sous Windows s'est considérablement amélioré au fil de versions déjà nombreuses. C'est aujourd'hui un produit éprouvé, largement répandu et très complet. Les difficultés d'apprentissage qui lui ont été reprochées semblent appartenir au passé, avec un effort d'ergonomie particulier mené lors de la mise au point des dernières moutures. Comme la visualisation de la fiche papier, absente des premières séries, et le nouveau bureau allégé à large boutons de la version actuelle. A noter l'assistance sur site par une équipe rodée, et une feuille d'information: la lettre d'OPHTEL.

1993 StudioVision (RealVision)

L'argumentaire de ce progiciel est en partie axé sur sa prise en mains rapide par un novice en informatique. Objectif atteint: maniement simple, pas ou peu d'apprentissage. La présentation écran spacieuse, avec la fiche complète détaillée toujours accessible, impose un écran de 17 pouces ou un écran plat. Cette interface se décline sur 3 écrans seulement et l'ensemble des manœuvres s'exécute avec 2 clics au maximum. L'intégration aisée de vos programmes de bureautique habituels, de MC2, MediaVidal ou d'autres systèmes experts, une recherche multicritères performante et la récupération des données par tous les logiciels de la suite Microsoft Office constituent d'excellents atouts. RealVision, qui a développé une version en cardiologie et dermatologie, dispose d'une hot-line compétente au service de cet outil abouti et efficace.

1997 OphtaLogic (Alpilogic)

Plus récent, il présente d'indéniables qualités. Par sa modularité, il peut être une base commune à diverses spécialités. L'usage des couleurs améliore peu son ergonomie, mais l'intégration de MC2, du système SIMAK de gestion et traitement d'images, et des données fournies par Peritrent ou Metrovision sont attractifs. La prise en charge CIM10-CdAM, le calcul du coût de l'ordonnance, et les fonctions de recherche sont également appréciables. La liaison MédiaVidal est possible, le transfert des données peut être assuré par Microsoft Excel et le choix de télémaintenance semble excellent. Un système de réseau, permettant son utilisation sur une plate-forme Mac Intosh, avec possibilité de connexion a distance (portable), l'application fonctionnant sur un terminal Windows NT Serveur, devrait être proposé très prochainement.

1998 WinLogie (VT Soft)

VT Soft propose aussi la télémaintenance. Les données peuvent être sauvegardées sous n'importe quel logiciel de la suite Microsoft Office. Les habitués de Windows retrouveront un écran familier, avec un agenda très ergonomique et des fonctionnalités de courrier automatisé intéressantes. Il intègre MediaVidal, propose un module orthopsie, et l'un de ses meilleurs atouts est son module chirurgical.

1999 O99 (object software)

Le petit dernier présente une interface originale à l'esthétique agréable, avec ouverture des fonctions actives par simples déplacements du curseurs et un nombre de clics diminués. Le volet chirurgical n'a pas été oublié et un module recherche de lentilles a été intégré. Le courrier, enregistré en Rich Text (RTF), peut être corrigé ou rédigé avec un autre logiciel. Un produit séduisant.

Et SYAM ?

La SA Systèmes d'Assistance Médicale, après avoir testé ses premiers produits sur le marché paramédical, lance en janvier 1997, SYAM Ophtalmologie, un logiciel simple, polyvalent, à prix réduit. Clair et pratique, aisément personnalisable, il est remarqué dès sa sortie. La version 3.0 complétée nous était présentée récemment. Las, début juillet la société déposait son bilan sans trouver à ce jour de repreneur, laissant une petite centaine d'utilisateurs sans recours.RETOUR

En savoir plus

Alpilogic : Tél: 04 42 03 13 17 http://members.aol.com/alpilogic

object software : Tél: 01 40 36 10 15 http://www.objectsoftware.fr

Ophta-vison : Tél: 02 97 40 44 77 http://www.ophta-vision.com  FULMEDICOQuestionnaire Oplus

Ophtel : Tél: 01 41 79 15 15 http://www.ophtel.com

RealVision : Tél: 01 39 90 54 00 http://www.realvision.fr FULMEDICOQuestionnaire RealVison

VT Soft : Tél: 01 46 24 44 46 http://www.vt-soft.com/Logiciels/Homelogiciel.htm  FULMEDICOQuestionnaire WinLogie

En parler

Listesnof; sa liste générique et son forum dédié : http://www.snof.org

ReMed; la liste de référence sur médecine et réseaux : http://www.multimania.com/remed/

Medito4; la liste informatique de Medito : http://www.medito.com

FULMEDICO; les utilisateurs : http://www.fulmedico.org

RETOUR

Lexique

Base de données : ensemble structuré de fichiers permettant d'accéder aisément à des informations.

Bug (Bogue) : erreur de programmation d'un logiciel provoquant un problème lors de son exécution.

Clic : onomatopée - pression sur une touche de la souris.

Code Source : liste des instructions d'un programme exprimées dans un langage compréhensible par l'homme: code textuel, à partir duquel pourra être régénérée une version Exécutable du programme.

Configuration matérielle: groupe d'unités interconnectées. Logicielle: série des modules logiciels et leurs inter-relations.

Copié-Collé : séquence d'actions, consistant à Copier un ensemble de données que l'on a sélectionnées, puis à les Coller.

Données : informations numériques ou alphanumériques, représentées sous forme codée, compréhensibles par la seule machine, pouvant être enregistrées, traitées, conservées et communiquées.

Fonction : action de l'ordinateur, définie par une instruction spéciale

Hot line : assistance téléphonique

Interface Utilisateur : partie visible par l'utilisateur d'un logiciel.

Internet : ensemble de réseaux interconnectés par le protocole IP. Le point de départ fut ARPANet, un réseau de quatre ordinateurs reliés par des scientifiques du ministère américain de la défense à la fin des années 60.

Linux : version d'UNIX, de diffusion libre et gratuite, créée par un Finlandais.

Logiciel : programme, suite d'instruction, code exécuté par votre ordinateur à votre demande.

MacIntosh : produit phare d'Apple, né au milieu des années 80.

OS (Operating System - Système d'Exploitation) : groupe organisé d'instructions qui gère l'ensemble des fonctions de base (parfois très avancées), permettant l'usage d'un ordinateur. Les logiciels sont programmés pour un OS déterminé. Exemples : Unix, MS-DOS, Linux, OS/2, BeOs, MacOS

Progiciel : Logiciel professionnel.

Raccourci (Raccourci-Clavier) : séquence de touches permettant de naviguer rapidement entre les écrans d'un programme.

Site : serveur ou pages Web développées par un particulier, une entreprise, un Etat ou une organisation quelconque et mises en ligne.

Système Expert : application effectuant, dans un domaine donné, des raisonnements logiques comparables à ceux que feraient des experts humains.

Unité centrale : ordinateur et ses unités intégrées: carte mère, mémoire de travail, cartes enfichables, lecteurs, etc.

Versions : mises à jour successives d'un logiciel.

Windows : désigne généralement l'OS MS-Windows de Microsoft. D'abord Interface Graphique de MS-DOS jusqu'à sa version 3.11, aujourd'hui Système d'Exploitation à part entière avec Windows 95/98 et Windows NT.

Henri Gracies           Membre Fondateur de la Fédération des Utilisateurs de Logiciels Médicaux et Communiquants

(09/99 - paru dans la Revue de l'Ophtalmologie Française 10/1999;119:65-69)

RETOUR


MATERIEL[COCnet matériel]SOMMAIRE     INFORMATION PROFESSIONNELLE [COCNet les pages professionnelles] sommaire     Débats listesnof sommaire

© MediaMed - 773.2 160105