COCNet - Ophtalmologie

 

Glaucome.net - Le glaucome sur COCNet

 

OPHTALMOLOGIE

 

COCNet    

Informations tout public
Accueil

 

Basse vision
Malvoyance

 

Glaucome.net
Glaucome

 

En bref
En bref

 

Agora
Agora

 

 

Liens
Liens

 

 

Informations tout public

 

 

Confort de lectureAgrandissement 22 px. - Cliquer ici

Pensez à imprimer cette page, afin de la lire ou la relire plus aisément. Avec Netscape, vous pouvez cliquer sur cette icone. Si vous utilisez un autre navigateur, utilisez sa commande d'impression. COCNet  Informations


Oeil et nutrition


Dossier


Les caroténoïdes de l'oeil

Les acides gras polyinsaturés

Les caroténoïdes de l'oeil

La famille des caroténoïdes comporte plus de 600 molécules possédant des propriétés antioxydantes et/ou provitamine A. Certaines sont bien connues comme le bêtacarotène, le lycopène, la zéaxanthine, la lutéine et l’astaxanthine. Mais dès que l’on s’intéresse à la rétine, le nombre de molécules intéressantes est beaucoup plus réduit.

Au niveau de l’œil, qu’il s’agisse de la rétine ou du cristallin, deux caroténoïdes et leurs dérivés sont retrouvés de façon très fortement majoritaire à l’état naturel : la lutéine et la zéaxanthine. Les rôles principaux de ces pigments jaunes sont le filtrage de la lumière bleue, nocive pour la rétine, et un rôle d’antioxydant, particulièrement important dans un milieu où les acides gras polyinsaturés fortement oxydables sont en concentration élevée.



Il est intéressant de noter que si ces deux caroténoïdes, la lutéine et la zéaxanthine, ne sont pas les plus puissants antioxydants in vitro pour les radicaux libres oxygénés, ce sont, par contre, de très puissants piégeurs de radicaux libres lipidiques de type tocophéryl.

Ces radicaux libres lipidiques, qui se produisent essentiellement au niveau des membranes, sont représentatifs du pouvoir antioxydant dans les systèmes biologiques (1). Cela explique probablement l’intérêt de la concentration élevée de la lutéine et de la zéaxanthine au niveau de la membrane des segments externes des photorécepteurs, fortement exposés au stress oxydant.



D'après “the carotenoids of the Human retina”, Schalch W.

Dr Luc Buhannic


1. Mortensen A. Relative stability of carotenoid radical cations and homologue tocopheryl radicals. A real time kinetic study of antioxidant hierarchy. FEBS Lett 1997;417:261-6.


INFORMATION sommaire COCNet informations

Liens en ophtalmologie COCNet liens

© 2006 COCNet MediaMed - Tous droits réservés

Les sites MediaMed