COCNet - Ophtalmologie

 

Glaucome.net - Le glaucome sur COCNet

 

OPHTALMOLOGIE

 

COCNet    

Informations tout public
Accueil

 

Basse vision
Malvoyance

 

Glaucome.net
Glaucome

 

En bref
En bref

 

Agora
Agora

 

 

Liens
Liens

 

 

Informations tout public

 

 

Confort de lectureAgrandissement 22 px. - Cliquer ici

Pensez à imprimer cette page, afin de la lire ou la relire plus aisément. Avec Netscape, vous pouvez cliquer sur cette icone. Si vous utilisez un autre navigateur, utilisez sa commande d'impression. COCNet  Informations


La cataracte


Dossier


Définition et signes cliniques

Les différents types

Le diagnostic : bilan ophtalmologique

Le traitement chirurgical

Le suivi post-opératoire

Suivi postopératoire

En général, le patient est revu le lendemain de l'intervention, puis une semaine plus tard, et enfin un mois après l'intervention, moment ou est réalisée la prescription éventuelle des lunettes. Ce calendrier peut être sujet à variations, fonction des habitudes de chacun. Le suivi postopératoire a pour objectif le dépistage d'éventuelles complications, le but de la surveillance étant leur diagnostic le plus précoce possible.
Le patient ne doit pas hésiter à consulter l'ophtalmologiste avant le rendez-vous prévu si une anomalie survient. Cela peut être un œil qui devient rouge ou qui le devient davantage ; certains patients peuvent avoir un œil un peu rouge après l'opération sans que cela soit nécessairement alarmant. La surveillance doit bien sur être adaptée.

En règle générale, l'apparition de l'un des signes suivant après une intervention de la cataracte doit amener à consulter en urgence :

  • oeil rouge ;
  • baisse de vision ;
  • douleur oculaire ;
  • sécessions ;
  • mal de tête ;
  • perception de tâches, de voile ou d'éclairs.

Cette liste n'est pas exhaustive et la vigilance reste de mise.

Une récupération visuelle dans un délai variable

Tous les intermédiaires peuvent se rencontrer entre une parfaite récupération visuelle, dès le lendemain de l'intervention à l'ablation du pansement, jusqu'à la récupération lors de la réalisation des lunettes à un mois de l'intervention.

Chirurgie de la cataracte et presbytie

La chirurgie de la cataracte est réalisée chez des patients qui sont le plus souvent atteints de presbytie, c'est-à-dire ayant perdu la faculté de voir net aussi bien de loin que de près. Ce déficit de l'accommodation demeure en postopératoire. De plus, certains patients jeunes, qui accommodaient correctement avant l'intervention, auront perdu cette faculté. Cela est normal car, après l'intervention, le cristallin artificiel ne peut restaurer cette propriété optique.
Certains implants permettent une vision multifocale, c'est-à-dire une vision relative de loin et de près, mais les résultats avec ce type de cristallin artificiel sont incertains et c'est la raison pour laquelle de nombreux chirurgiens ne les utilisent pas, choisissant des techniques qu'ils maîtrisent parfaitement aux résultats reproductibles.

Ce qu'il est permis ou interdit de faire en postopératoire

  • Eviter tout contact direct avec l'œil opéré.
  • Pas de collyre non prescrit par le chirurgien.
  • La télévision peut être regardée sans inquiétude, avec ou sans pansement.
  • Il est permis de se laver le visage en passant à distance des paupières, sans appuyer sur l'œil ni faire rentrer aucun liquide dans l'œil.
  • Les médicaments à prendre ou à ne pas prendre, à voir avec son chirurgien ou avec l'anesthésiste.
  • Il ne faut pas négliger les rendez-vous postopératoires.
  • Quand on a un doute, mieux vaut poser la question à son chirurgien, le bon sens de la précaution valant pour tous.
  • Le rasage dès le lendemain de l'intervention n'est pas interdit, que le rasage soit manuel ou mécanique.

L'intervention est efficace mais les complications existent

L'intervention de la cataracte est un geste chirurgical efficace et bien codifié. Il n'en reste pas moins vrai que les complications existent. Heureusement, pas toujours graves, mais elles doivent demeurer à l'esprit de chacun, opérateur et opéré. Le chirurgien et le patient ont un intérêt commun : le bon résultat de l'intervention. Les soucis du patient sont les soucis du chirurgien. Mais la satisfaction du patient après la remontée de l'acuité visuelle est parallèle à la satisfaction du travail bien fait éprouvée par l'ophtalmologiste.

QL

Voir aussi :
Recommandations après votre opération de la cataracte


INFORMATION sommaire COCNet informations

Liens en ophtalmologie COCNet liens

© MediaMed - 1094c5.2 060606/070916

Les sites MediaMed

Les sites MediaMed