COCNet MISES AU POINT                   COCNet Les pages professionnelles     COCNet les pages professionnelles                 Pensez à imprimer cette page, afin de la lire ou la relire plus aisément. Avec Netscape, vous pouvez cliquer sur cette icone. Si vous utilisez un autre navigateur, utilisez sa commande d'impression.

RETOUREPITHELIOPATHIE EN PLAQUES

FICHE COCNet

Terrain. Age moyen de survenue : 25 ans (adulte jeune). Pas de sexe prédominant. Parfois secondaire à une infection (un tiers des cas), voire à une vaccination (hépatite B, grippe).

Clinique.
Signes fonctionnels. Baisse d’acuité visuelle bilatérale le plus souvent mais décalée dans le temps, rapide, importante.
Examen biomicroscopique. Sans particularité.
Pression intra-oculaire. Normale.
Aspect rétinien. Réaction vitréenne (50 % des cas), lésions multiples d’environ un demi diamètre papillaire, rétroéquatoriales, bilatérales, sous-rétiniennes, blanchâtres et arrondies, profondes, multiples, au niveau de l’épithélium pigmentaire.

Paraclinique. L’angiographie révéle des lésions sombres aux temps précoces (masquage choroïdien), puis une coloration diffuse et homogène des lésions aigües.

Evolution. Bon pronostic visuel final (trois à six semaines). Récidives rares.

Traitement. Pas de traitement de première intention. Formes prolongées ou récidivantes : corticothérapie, voire échanges plasmatiques et immunosuppresseurs.

Diagnostic différentiel. Choroïdite serpigineuse (ou choroïdite géographique hélicoïdale péripapillaire).

Quentin Lévêque                     MAJ 01/2002


RETOUR

© MediaMed - 2414.1 page remise à jour 05 01 02