Pensez à imprimer cette page, afin de la lire ou la relire plus aisément. Avec Netscape, vous pouvez cliquer sur cette icone. Si vous utilisez un autre navigateur, utilisez sa commande d'impression.[COCNet] COCNet  Informations

Les Yeux du Nourrisson

Dès sa naissance, nous attendons que Bébé ouvre les yeux, qu’il fasse connaissance avec son nouveau milieu, sa famille et nous livre les premiers secrets de son regard.
A la maternité, les parents ne sont pas isolés, le personnel soignant, la consultation du pédiatre sont autant d’aides compétentes et rassurantes pour constater que tout est normal.
De retour à la maison, à la joie s’ajoute de nouvelles responsabilités, observer et favoriser le développement de l’enfant, en le préservant des accidents et maladies.
Le regard du nourrisson est déjà un élément essentiel de son comportement.

Comment ses yeux s’éveillent

Au cours des premières semaines, les yeux du nouveau-né, en position de veille sont le plus souvent droits, non déviés, les reflets lumineux bien centrés sur les pupilles, mais lors de l’endormissement les yeux ont tendance à s’élever et à s’écarter, ils plafonnent.
Au début ils sont bleus, et ce n’est qu’après plusieurs mois qu’ils atteignent leur pigmentation définitive.
Le regard peut être attiré par de gros objets qui bougent comme un visage s’approchant ou une lumière qui se déplace. Alors les mouvements des yeux sont lents amples et parfois asymétriques avec une déviation souvent en convergence. Le regard est fugace, il ne suit les stimulations que peu de temps.
L’approche rapide d’un objet peut aussi déclencher un réflexe de clignement des paupières; il en est de même de l’éblouissement par forte lumière qui entraîne en plus une diminution de taille des pupilles, des réflexes normaux et de bon pronostic.
Chez le prématuré ces mouvements et réactions sont moins marqués.

Dès le deuxième mois, les yeux suivent mieux les objets, leurs mouvements sont plus rapides, symétriques, et convergent surtout pour la vision de près. Le regard devient plus soutenu, il témoigne de l’intérêt que l’enfant porte aux objets et aux personnes qui l’entourent, il s’accompagne de mimiques, de sourires. Les pupilles s’agrandissent ou se ferment en fonction des émotions.

Vers le troisième mois, il se passe une chose importante, le début de la coordination entre la main et l’œil, le nourrisson essaye de toucher ou de saisir ce qu’il regarde, il commence à distinguer les couleurs.

Lors du deuxième trimestre, l’enfant tourne la tête et élargit ainsi son espace visuel. La fixation du regard est plus précise. Les objets perçus sont convoités, saisis et immédiatement portés à la bouche.

Avec le second semestre, l’appareil visuel poursuit sa maturation au niveau de l’acuité, de la vision des couleurs et de la motilité oculaire. Puis survient l’apprentissage à la station debout et à la marche, l'enfant doit s'adapter à la recherche de l'équilibre car devant lui s’ouvre un nouvel horizon où il devra se déplacer.

Ce qui doit être dit et montré sans retard au médecin

Soins des yeux du nourrisson

RETOURLES YEUX DE VOTRE ENFANT sommairePATAT SIT

MALVOYANCE    Le dossier

   COCNet Agora  

Sur MediaMed

RETOUR


© MediaMed - 62b.3.2 page remise à jour 21 01 02