Accueil COCNet Ophtalmologie

COCNet OphtalmologieOphtalmologie COCNet Les pages professionnelles

IntermédiaArchives Intermédia Ophtalmologie



Dépister une progression du glaucome avec le HRT
par COCNet le 11-01-2009 à 23:35
Pensez à imprimer cet article, afin de le lire ou le relire plus aisément.Imprimer


En situation d’évaluer la progression du glaucome par le biais des résultats fournis lors de l’analyse de la topographique de la papille optique par le Heidelberg retina tomograph (HRT) III, plusieurs praticiens sont susceptibles de donner une réponse concordante.
Dans le cadre de cette étude de cohorte longitudinale menée en Californie (EU), au moins quatre résultats d’analyse consécutifs (entre 4 et 8 ) de 237 yeux (168 patients ; 50 yeux glaucomateux et 187 yeux suspects de glaucome) de la Diagnostic Innovation in Glaucoma Study ont été interprétés par trois praticiens expérimentés au cours d’un suivi moyen de 46,8 +/- 14,2 mois.
L’accord entre les ophtalmologistes concernant l’évolution de la maladie a été de 0,52 à 0,71 en utilisant l’analyse de régression de Moorfields (ARM), de 0,61 à 0,63 pour l’analyse de modification topographique (topographic change analysis [TCA] ; évolution de l'analyse de progression dite de Chauhan dans les précédentes versions de l’appareil) et de 0,5 à 0,74 avec l’analyse indicielle de tendance.
Selon l’analyse en aveugle des stéréophotographies, une progression du glaucome a été observée dans seize cas (6,8 %). La concordance avec l’interprétation des résultats du HRT a été équivalente quelle que soit la méthode utilisée : 84,8 % pour l’ARM avec concordance pour 5 yeux en progression et 196 yeux sans progression (kappa = 0,14), 82,3 % pour la TCA avec concordance pour 8 yeux en progression et 187 yeux sans progression (kappa = 0,2) et 84 % pour l’analyse de tendance avec concordance pour 2 yeux en progression et 197 yeux sans progression (kappa = 0,01).
Les auteurs soulignent, en conclusion, que l’interprétation des résultats de l’analyse de Moorfields, qui n’a pas été conçue afin d’évaluer une évolutivité, donne des réponses équivalentes aux autres calculs de données fournis par le HRT. Par ailleurs, la concordance diagnostique avec l’interprétation des stéréophotographies est faible, mais cet exercice est très théorique. En pratique, aux fins d’interprétation, ces résultats doivent être confrontés aux données cliniques du patient.

HG

Vizzeri G, Weinreb RN, Martinez de la Casa JM, et al. Clinicians agreement in establishing glaucomatous progression using the Heidelberg retina tomograph. Ophthalmology 2009;116:14-24.

Bookmark and Share

1996-2011 COCNet MediaMed - Iroises 6b2xp.5