COCNet accueil

   MISES AU POINT

sommaire

COCNet / FMC

Retour vers
la page de titre

Microanévrismes

On considère que la dilatation anévrismale de capillaires rétiniens est un signe constant et précoce de la rétinopathie diabétique au stade de détection clinique. Ces microanévrysmes sont particulièrement visibles sur le cliché après injection. Leur dissémination ou leur groupement en amas ou en chapelet témoignent d'une hypoxie rétinienne. Ils sont fréquemment observés dans les formes non proliférante sévères. De nombreux auteurs les considèrent comme des précurseurs de la néovascularisation rétinienne. La dimension des microanévrysmes varie de 30 à 125µm. Ils apparaissent comme des tâches rouge vif à limites nettes.

Hémorragies intrarétiniennes

Elles sont visibles avant injection et également après injection alors qu'elles déterminent un effet masque. Ces hémorragies correspondent à des ruptures vasculaires pariétales, le plus souvent au niveau de microanévrismes ou de capillaires altérés. Elles se situent soit au niveau de la rétine externe (outer retina) (couches plexiforme externe et nucléaire interne), avec un aspect net en raison de la laxité des cohésions intercellulaires ; soit au niveau de la rétine interne (inner retina) (couche des fibres optiques) où elles prennent un aspect strié en flammèches.
(schéma d'une coupe de rétine). Des hémorragies fréquentes doivent faire suspecter une vasculopathie non diabétique associée.
La plupart de ces hémorragies involue en quelques semaines à quelques mois. A l'exception des hémorragies fovéales prolongées, elles s'accompagnent rarement de séquelles.

 

Copyright Pr J D Grange, Dr T Desmettre. Dernière revision le 20 Juin 1997

© MediaMed - 152b.1.1 page remise à jour 30 07 00