COCNet

 MEDECINE
GENERALE ET
OPHTALMOLOGIE
sommaire

COCNet / FMC

les pages laser
sommaire

Effets thermiques

Effets mécaniques

Effets photoablatifs

 RETOUR

Kératoplastie photoréfractive

 

La kératoplastie photoréfractive (PRK) peut être proposée dans les myopies pour réduire ou corriger complètement . Après analyse précise de la topographie cornéenne, mesure de la réfraction sous cycloplégiques pour déterminer la zone à "ablater" et régler les paramètres de tir du laser, l'intervention est réalisée en ambulatoire sous anesthésie de contact.

Un système de diaphragme ou de masque permet de délimiter de façon parfaite le faisceau du laser et de le faire varier pendant la procédure pour avoir des pentes les plus douces possibles entre la zone ou l'ablation est maximale et la zone normale. L'action du laser dure quelques secondes. Le laser fonctionne en mode pulsé et environ 0,25 µm sont ablatés à chaque impulsion. C'est la profondeur de la zone photoablatée qui détermine la correction qui est apportée (une ablation de 10 µm correspond à la correction d'une dioptrie de myopie).

Les suites opératoires immédiates sont très douloureuses du fait de l'ablation de l'épithélium cornéen (la ré-épithélialisation se fait en quelques jours). Il existe une baisse de l'acuité visuelle qui disparaît progressivement. On considère habituellement que la meilleure acuité visuelle est récupérée au 3e mois post opératoire. Quelques complications peuvent émailler cette évolution.

 

Copyright T Desmettre. Dernière révision le 30 Juin 1997

© MediaMed - 149b.2.1 page remise à jour 30 07 00