COCNet Informations  COCNet Informations - sommaire  Basse-vision - Malvoyance - Déficience visuelle -
Les adresses utiles

Sommaire
Webmaster - Infos
Visites

   visiteurs

   visiteur en ligne

news.gifEn bref

L'association des psychologues spécialisés dans le handicap visuel (ALFPHV) vous informe de la tenue de ses prochaines journées d'études qui se tiendront au Conservatoire National des Arts et Métiers (CNAM) à Paris les vendredi 3, samedi 4 et dimanche 5 juin prochain.

Le thème retenu cette année concerne les aspects transculturels et leurs interactions avec la déficience visuelle.
Chaque jour dans notre pratique, nous sommes confrontés à des personnes déficientes visuelles d’origine culturelle différentes et cela d’autant plus que bon nombre de maladies cécitantes font encore rage dans des pays disposant de moins de moyens sanitaires, médicaux et financiers pour soigner ces affections que le notre.
C’est alors pour ces personnes, le choix d’un exil plus ou moins éloigné de leur pays, pour avoir accès à des soins plus appropriés avec tout son cortège d’espoirs et de désillusions.
Dans une société où tout pousse à l’uniformisation et la performance, comment appréhender la différence et la déficience ? Comment penser l’autre dans son vécu, sa demande, son désir singulier ? Comment accompagner la personne déficiente visuelle à vivre avec cette double singularité où le handicap visuel fait écho à la différence culturelle ?
On a également affaire à une société en mutation dans ses repères familiaux et on s’interrogera tout spécialement sur l’évolution de la parentalité.
Ensuite, on plongera dans les concepts fondamentaux pour mieux adapter notre «boîte à outils» et ainsi mieux les décliner au service des personnes déficientes visuelles que nous recevons.
Nous ferons également un détour par l’histoire, par l’impact de notre environnement socioculturel et l’importance de nos racines dans la dynamique psychique, collective et individuelle.
Ensuite, nous irons au devant des pratiques cliniques en interrogeant la culture et l’étrange(r), tant au niveau du patient que du clinicien.
Tout cela devrait nous permettre de mieux cerner la demande : ce qui est demandé, ce qui est attendu du côté du patient, des familles et des équipes.
Nous souhaitons que ce parcours à la rencontre de l’Autre, de l’étranger qui sommeille en chacun de nous, nous permette d’élargir nos frontières et nos horizons.

[Bulletin d'inscription Word 44 Ko]

DEFICIENCE VISUELLE

IMAGE DU CORPS ET DEFICIENTS VISUELS TRAITS PSYCHOTIQUES

Le titre choisi "image du corps et déficients visuels" ne convient plus à mon propos. Au fur et à mesure que ma réflexion avançait, je m'apercevais que ce qui était au cœur de la réflexion, c'était l'articulation entre l'image et le signifiant, l'imaginaire et le symbolique avec le réel.

Au fur et à mesure de nos lectures théoriques, je redécouvrais de plus en plus, qu'à travers des formulations différentes, bien des conceptions se recoupaient dans le champ de la psychanalyse : délimitation du symbolique, de l'imaginaire, et du réel chez LACAN ainsi que sa conception de fantasme inconscient, la formulation des enveloppes psychiques et des signifiants formels d'ANZIEU, double fonction symbolisante de l'image du corps chez PANKOW, ainsi que du discours que j'entendais sur les travaux de HAAG... S'il fallait donc choisir un titre plus adéquat à son objet, je proposerais structuration par le symbolique du travail d'imaginarisation. Je me référerai beaucoup aux travaux de relecture et de reconceptualisation de LACAN à partir des élaborations théorico-cliniques de Mélanie KLEIN.

Ensuite, je reprendrai ce qui défaille dans le travail d'imaginarisation et de symbolisation du sujet inconscient dans la psychose et dans le syndrome autistique, ainsi que dans les atteintes neurologiques cognitives où ce qui domine, ce sont les atteintes du MOI.

Pour commencer par une anecdote : j'avais été interpellé à un moment par le rédacteur de la revue "Voir" pour participer à son 7e numéro l'image mentale et les correspondances.

Le questionnement partait d'un article de BAUDELAIRE "RICHARD WAGNER et TANNHAUSER" publié en 1861 dans la revue européenne, "ce qui serait vraiment surprenant, c'est que le son puisse suggérer la couleur, que les couleurs ne puissent pas donner l'idée d'une mélodie, et que le son et la couleur fussent impropres à traduire des idées : les choses s'étant toujours exprimées par une analogie réciproque depuis le jour où Dieu a proféré le monde comme un complexe et indivisible totalité". Mon interlocuteur disait : "l'intuition du poète, comme on voit, est à mille lieues de la compréhension "moderne" du monde, foncièrement dualiste, où la perception advient au sujet selon les défilés d'une "adéquation" plus ou moins exacte, avec l'objet perçu qui lui est extérieur...

Lire la suite

Ecoute déficience visuelle - par COCNet le 28/02/2005 @ 21:02

UN NOUVEAU SERVICE DE L'ASSOCIATION VALENTIN HAÜY

Si vous avez un coup de cafard, ou simplement envie de parler à quelqu'un : des " écoutants " sont là pour vous prêter une oreille attentive et amicale et vous proposer en toute discrétion un moment d'échange chaleureux.

Écoute Déficience Visuelle est un service proposé tous les jeudis après-midi de 14 à 18 heures, il suffit de composer le

0 800 21 21 62

La communication est gratuite.

futuroscope.jpgOffres d'emplois pour personnes handicapées visuelles - par Didier Roche le 09/01/2005 @ 23:11

C'est bien volontiers que je me fais le relais d'une initiative nouvelle du Futuroscope.

Souhaitant contribuer à l'évolution de l'image que notre société porte sur le handicap visuel, le Futuroscope a décidé de créer au sein de son parc un parcours sensoriel plongé dans le noir absolu.

Le public, accompagné par des guides déficients visuels, devra faire appel à d'autres sens que la vue pour découvrir par groupes de 8 à 15 personnes des univers différents plongés entièrement dans l'obscurité.

Pour réussir ce défi, le parc du Futuroscope, au travers de l'association Les Yeux Grands Fermés, recrute une équipe de 9 personnes déficientes visuelles : 7 guides-accompagnateurs et 2 guides manager d'équipe.

Leur mission consistera à encadrer et animer les groupes et contribuer à leur sécurité.

Le contrat de travail est un CDD de 6 mois à compter du mois de mars.
Des solutions d'hébergement sur Poitiers et de transport sur le lieu de travail seront proposées. Le salaire brut s'élève de 1 400 euros à 1 600 euros pour les guides accompagnateurs et 1 800 à 2 000 euros pour les guides manager d'équipe.

Vous avez envie de contribuer à changer le regard du public sur le handicap visuel et quels que soient votre âge et votre expérience professionnelle, vous avez le goût pour l'animation de groupes, une bonne expression orale, vous êtes vigilant et réactif.

Vous êtes intéressé ou vous connaissez des personnes susceptibles d'être intéressées, une réunion d'information sur les pportunités offertes par cet emploi est organisée à votre attention :

le mardi 01 février à 14 h00 au Parc du Futuroscope, 86130 Jaunay-Clan.

Pour vous inscrire, contactez dès maintenant Pierre-Yves Gros au 01 64 93 97 57 ou au 06 14 89 68 00

Didier ROCHE
Président de l'association Les Yeux Grands Fermés

Un questionnaire a été mis en place sur le serveur de l'université de Tours.
Son objectif est de proposer des améliorations visant à optimiser l'accessibilité des sites Internet en cas de handicap visuel.

http://www.hant.li.univ-tours.fr/questionnaire/questionnaire.html

Source : ForuMediaMed

DébutPrécédent [ 1 2 3 4 5 6 ] SuivantFin

^ Haut ^